Visiteur Anonyme 
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 15-18
       - 
Castor d'Eurasie 13-17
       - 
Grenouille agile 13-17
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-17
       - 
Lézard des souches 11-17
       - 
Grande Aigrette 17-18
       - 
Tarier des prés 2017
       - 
Milan royal 2017
       - 
Gypaète barbu 16-17
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Vautour fauve 2017
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
Vie associative
Conservation
Suivis et Expertises
 - 
Oiseaux d'eau hivernant sur le lac d'Annecy
 - 
Oiseaux d'eau hivernant sur le lac Léman
 - 
Migration pré nuptiale au Hucel
 - 
Migration post nuptiale au Défilé de l'Ecluse
 - 
RAPACES NOCTURNES
 - 
STOC - SHOC
 - 
Neutralisation des risques d'électrocution
 - 
Oiseaux d'eau hivernants (Wetlands)
 - 
Suivi de la migration
 - 
RAPACES DIURNES
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le représentant
pour la FRANCE de


RAPACES NOCTURNES
Enquête nationale Rapaces nocturnes
 
L'enquête nationale rapaces nocturnes est un projet commun LPO France / CNRS de Chizé. Ce travail se déroule sur 3 ans, 2015-2017 et vise les objectifs suivants :
- Recenser la distribution (répartition) et l’abondance (effectif) des 9 espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France métropolitaine : l’Effraie des clochers Tyto alba, le Petit-duc scops Otus scops, le Grand-duc d’Europe Bubo bubo, la Chevêchette d’Europe Glaudicium passerinum, la Chevêche d’Athéna Athene noctua, la Chouette hulotte Strix aluco, le Hibou moyen-duc Asio otus, la Chouette de Tengmalm Aegolius funereus, le Hibou des marais Asio flammeus ;
- Etablir un premier constat initial sur les populations nationales de rapaces nocturnes afin, à l’avenir, de mieux connaitre et appréhender leurs tendances d’évolution ;
- Evaluer le statut de conservation des 9 espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France ;
- Fédérer les différentes structures, publiques ou privées, ainsi que différents réseaux naturalistes autour de cette enquête nationale ;
- Sensibiliser et susciter l’intérêt du grand public aux recensements et à la connaissance des rapaces nocturnes selon une démarche participative.
Pour plus d'informations sur cette enquête vous pour vez vous rendre sur le site Observatoire rapace de la LPO :
 
Si vous souhaitez participer en Haute-Savoie merci de contacter
Baptiste Doutau : baptiste.doutau@lpo.fr
Patrice Duraffort : patrice.duraffort@free.fr
 
Suivis spécifiques
La LPO Haute-Savoie assure depuis de nombreuses années le suivi des populations de plusieurs espèces de rapaces sur le département. Cette action s’inscrit dans le cadre du réseau de surveillance des aires de rapaces menacés développé par la Mission Rapaces de la LPO France.
 
 
Suivi de la population de Grand-duc d'Europe
(coordination : Arnaud Lathuille)

La population haut-savoyarde de Grand-duc d’Europe est estimée dans une fourchette de 15 à 30 couples.

Nidification 2012 :
prospection : 43 jours = 44 bénévoles
42 sites connus
42 sites controlés
21 sites occupés
15 couples suivis
14 couples producteurs
27 jeunes à l'envol
 
La population haut-savoyarde est estimée entre 15 et 21 couples. 26 des 45 sites connus et 16 sites potentiellement favorables sont contrôlés. 21 sites sont occupés dont 15 par un couple adulte et 6 par au moins un individu. 17 sites sont bien suivis dont les 15 occupés par un couple. 1 couple ne produit rien pour des raisons qui nous sont inconnues. La productivité est de 1,6 jeunes par couple. Le taux d'envol est de 1,9 jeunes par couple. Les dérangements dus aux parapentes, varappe et via ferrata sont toujours plus nombreux. A noter que deux couples, dont les aires sont situées sur la même falaise et sont distantes d'à peine 1,4km, produisent 1 et 2 jeunes à l'envol.
 
 
 
Suivi de la population de Chevêche d’Athéna
(coordination : Sylviane Lamblin)
 
Deux pages spéciales sont consacrées à cette espèce pour laquelle des actions de conservation sont en place depuis plusieurs années.
 
Nidification 2012 :
prospection : 35 jours = 14 bénévoles
51 sites controlés
47 sites occupés
45 couples suivis
45 couples producteurs
150 jeunes à l'envol
 
Depuis le début du programme en 2001 il s'agit de la meilleur saison de reproduction pour l'espèce avec une moyenne de 3,3 jeunes par couple. Avant cela la plus forte reproduction avait été enregistrée en 2006 avec 138 jeunes à l'envol.
 
 
 
 
 
Prospection des chouettes de montagne : Chevêchette d'Europe et Chouette de Tengmalm
(Coordination : Pascal Charrière, David Rey)
 
En 2007, un groupe de travail commun LPO - ONF "Petites chouettes de montagne" est constitué au niveau national et coordonné par la Mission Rapaces (Y.Müller)
 
Chevêchette d'Europe
 
2012 : 169 sorties de prospections réalisées ont permis 107 contacts avec la Chevèchette d’Europe sur 55 sites dont 32 au printemps. L’altitude varie entre 900m et 1780m. La reproduction est certaine sur 3 sites et au moins 8 jeunes se sont envolés. La recherche de nouvelles localités se poursuit et  cette année, ce sont 19 nouveaux sites qui sont découvert dont 9 au printemps, ce qui donne un total de 142 sites sur le département dont 98 au printemps. La répartition de l’espèce progresse toujours, mais de nombreux secteurs potentiellement favorables restent à prospecter. 
2011 : Près de 200 sorties de recherche spécifique cette année. L'espèce est mentionnée sur 55 localités au printemps entre 1048 et 1623 m. La reproduction est certaine sur 6 sites. A ce jour 123 localités sont connues sur le département, dont 89 durant la saison de reproduction.
2010 : 107 sites ont été prospectés, 48 contacts ont été établits dont 33 nouvelles localités portant à 103 le nombre de localités connues dans le département.
2009 : 55 sites ont été prospectés, 30 contacts ont été établis dont 9 en période de nidification. Parmis eux se trouvent 20 nouvelles localités dont 3 découverts au printemps. 21 sites prospectés ne donnent pas de résultats. 68 localités sont connues à ce jour sur le département. Aucune nidification n'a été suivie.
2007 : 11 bénévoles participent aux recherches et 5 chanteurs sont contactés en période de nidification. En automne, l'espèce est contactée sur 10 des 78 points d'écoute disposés dans la RN de Sixt-Passy (ASTERS).
 
 
Chouette de Tengmalm
 
2012 : 93 données ont pu être collecté permettant 65 contacts sur 44 localités. La reproduction est certaine sur 3 sites avec au moins 2 jeunes à l’envol. Ce sont des prospections pour la ZPS du Roc d’Enfer, du PNR des Bauges et sur d’autres sites souvent non connus qui ont permis ces bons résultats. La progression de la répartition de l’espèce sur le département se poursuit et atteint aujourd’hui 152 localités dont 118 occupées au printemps. A noter sur la commune d’Allèves la présence de 2 loges distantes de 1800m occupées en même temps.
2011 : 1 seule sortie de recherche spécifique cette année, mais 5 données ponctuelles au printemps. A ce jour, 128 localités sont connues dont 94 durant la période de reproduction.
2010 : 22 sites sont prospectés et 12 se révelent positifs, dont 8 connus auparavant et portant à 58 le nombres de localités connues sur le département.
2009 : 14 contacts dont 12 au printemps avec 3 nouveaux territoires portant le nombre de localités du département à 50.
2007 : 5 chanteurs sont contactés en période de nidification.
 

LPO Haute-Savoie
24 rue de la Grenette 74370 Épagny-Metz-Tessy
Tél. 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Permanence du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30 – Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017