Visiteur Anonyme 
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 15-18
       - 
Castor d'Eurasie 13-17
       - 
Grenouille agile 13-17
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-17
       - 
Lézard des souches 11-17
       - 
Grande Aigrette 17-18
       - 
Tarier des prés 2017
       - 
Milan royal 2017
       - 
Gypaète barbu 16-17
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Vautour fauve 2017
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
Vie associative
Conservation
Suivis et Expertises
 - 
Oiseaux d'eau hivernant sur le lac d'Annecy
 - 
Oiseaux d'eau hivernant sur le lac Léman
 - 
Migration pré nuptiale au Hucel
 - 
Migration post nuptiale au Défilé de l'Ecluse
 - 
RAPACES NOCTURNES
 - 
STOC - SHOC
 - 
Neutralisation des risques d'électrocution
 - 
Oiseaux d'eau hivernants (Wetlands)
 - 
Suivi de la migration
 - 
RAPACES DIURNES
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le représentant
pour la FRANCE de


Migration pré nuptiale au Hucel
Le Hucel, un point stratégique de passage au printemps pour les rapaces
Situé sur la commune de Thollon-les-Mémises, à quelques kilomètres de la frontière suisse (extrémité Est de la rive lémanique française), le Hucel est un site privilégié pour l'observation de la migration active, au printemps essentiellement (début février à début juin). En effet les oiseaux migrateurs, qui remontent la vallée du Rhône pour rejoindre leurs sites de reproduction principalement localisés en Europe Centrale et de l’Est, buttent sur le lac Léman. Or la plupart des rapaces évitent la traversée de ce dernier, préférant longer sa rive Sud. A 970 mètres d’altitude, le point d’observation se trouve au milieu d'un goulet d'une largeur de 3 kilomètres environ, formé par les Mémises qui culminent à 1674 mètres au sud et par le Léman au nord, concentrant ainsi les rapaces en migration.
 
Un suivi annuel de la migration
Un suivi de la migration est assuré annuellement de fin février à mi-mai par la LPO Haute-Savoie dans le cadre de l’opération Tête en l’Air. Salariés et bénévoles se relaient alors quotidiennement afin de recenser les oiseaux passant au-dessus du site. Ce sont ainsi près de 15 000 rapaces qui sont dénombrés chaque printemps, principalement des Buses variables, Milans noirs et Bondrées apivores ainsi qu’une trentaine de Cigognes noires. D’autres espèces plus rares telles que l’Aigle criard ou l’Aigle pomarin sont observées annuellement.
 
 
 
 
Résultats et bilans :
Si vous souhaitez participer au suivi, n’hésitez pas à vous rendre sur le site qui est occupé de la fin février à la mi-mai, sauf en cas de mauvais temps.
 
Accès : à partir de la D24 en provenance du village de Neuvecelle (proximité d'Evian-les-bains). 300 mètres après le chef-lieu, prendre à gauche au niveau du hameau du Nouy direction le Hucel. Se garer le long de la route dans le bas du hameau, le point d'observation se trouve au pied d'une antenne relais, visible de très loin. Dix minutes de marche à pied, par un sentier relativement difficile.
 
Carte : Haute-Savoie Morzine - Massif du Chablais (IGN 3528 Est 1/25000)