Visiteur Anonyme 
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 15-18
       - 
Castor d'Eurasie 13-17
       - 
Grenouille agile 13-16
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-17
       - 
Lézard des souches 11-16
       - 
Grande Aigrette 17-18
       - 
Tarier des prés 2017
       - 
Milan royal 2017
       - 
Gypaète barbu 16-17
       - 
Vautour moine 2017
       - 
Vautour fauve 2017
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
Vie associative
Conservation
 - 
Refuges pour les chauves-souris
 - 
Gestion du Domaine de Guidou
 - 
Plate-formes à Cigognes
 - 
Sauvegarde de la Chevêche d'Athéna
 - 
Sauvetage des amphibiens, sites d'écrasement
 - 
Refuges LPO
 - 
Oiseaux nicheurs menacés et à surveiller de Haute-Savoie
Suivis et Expertises
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le représentant
pour la FRANCE de


Sauvegarde de la Chevêche d'Athéna
La Chevêche d’Athéna, une espèce en danger de disparition
Petite chouette vivant dans nos campagnes, la Chevêche d‘Athéna affectionne tout particulièrement les espaces ruraux traditionnels de basse altitude (inférieurs à 700 m). Oiseau cavernicole, elle a besoin pour se maintenir d’arbres creux ou de vieilles bâtisses pour installer son nid, ainsi que de prés régulièrement pâturés pour chasser. Dépendante donc d’un milieu rural à agriculture extensive, cette chouette a vu, depuis les années 1970, ses populations fortement régresser aussi bien à l’échelle européenne qu’à l’échelle nationale ou départementale. Les causes de ce déclin sont diverses. Dans notre département, l’urbanisation galopante d’espaces ruraux encore préservés en est la première. L’intensification des pratiques agricoles est également montrée du doigt, l’utilisation massive de produits phytosanitaires ayant un impact non négligeable sur la microfaune, garde-manger de la Chevêche. Le remembrement a engendré pour sa part la disparition de nombreuses haies, habitat propice à cette petite chouette. L’abattage des vieux arbres et la rénovation des vieilles bâtisses l’a par ailleurs privée de logis fort appréciés pour sa reproduction. Les chouettes se sont donc orientées vers des cavités artificielles mal adaptées et parfois mortelles (poteaux téléphoniques creux, cheminées…). Dernière persécution anthropique et non des moindres : la circulation automobile, son vol lourd, onduleux et peu élevé l'exposant particulièrement aux risques de collision.
 
Une campagne de sauvegarde en faveur de la Chevêche d’Athéna
L'enjeu est d'envergure : maintenir, voire restaurer les populations de ce petit rapace nocturne, espèce commensale de l’Homme dont l'avenir est intimement lié à la préservation d'un environnement rural traditionnel. Un précieux indicateur de la qualité du paysage. Pour ce faire, la LPO Haute-Savoie a lancé en 2001 une vaste campagne départementale de sauvegarde. Celle-ci comprend quatre volets :
 
Identification et suivi de la population nicheuse
En 2001, la LPO Haute-Savoie a organisé des prospections afin de quantifier et localiser les oiseaux. Les recensements effectués ont permis d’identifier plusieurs noyaux de population pour un effectif départemental estimé entre 80 et 100 couples, majoritairement répartis sur quatre secteurs : les bords des Usses, la basse vallée de l’Arve, le Chablais et enfin l’Albanais. Ce bilan encourageant ne doit pas masquer la forte régression qui affecte l’espèce. L’exemple dramatique de la commune de Vaulx où la population est tombée de sept à deux couples en l’espace de dix ans, témoigne de l’ampleur du phénomène.
 
Installation et contrôle de nichoirs adaptés aux besoins de l’espèce
Depuis 2001, la LPO Haute-Savoie a installé sur le département plus d’une centaine de nichoirs destinés à la Chevêche. En partie construits par les élèves en BEP « Entretien et Aménagement des Espaces Naturels et Ruraux » du Lycée agricole de Poisy-Chavanod, ces nichoirs sont un palliatif du déficit de cavités naturelles nécessaires à la Chevêche d’Athéna pour se reproduire. Répartis dans un premier temps sur tous les sites occupés par l’espèce, ils ont pour objectif de contribuer au maintien de la population subsistante en offrant à chaque couple une solution de repli en cas de destruction du support habituel de reproduction. Le recours aux nichoirs s'est ensuite étendu aux secteurs favorables situés à proximité d’un territoire occupé, ce afin de favoriser une recolonisation spontanée. Chaque nichoir installé sur le département est l’objet d’un suivi annuel.

  http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/suivinichoirschevche_1.jpg
 
Près de la moitié de la population se reproduit actuellement en nichoir. Ceci traduit les difficultés rencontrées par l’espèce pour trouver des sites de reproduction.
 
Un bilan détaillé de l’opération est publié annuellement dans le LPO Infos de décembre.
 
 
Sensibilisation
Afin de sensibiliser le grand public aux menaces pesant sur la Chevêche, et plus généralement à la disparition des milieux agricoles traditionnels ruraux, la LPO Haute-Savoie participe régulièrement à des manifestations locales en lien avec ce thème : fêtes de la pomme, rencontres des propriétaires de vergers hautes-tiges, etc. Des diaporamas / conférences sont également organisés ponctuellement, notamment lors de la Nuit de la Chouette.
 
Enfin notons que la Chevêche d’Athéna bénéficie également d’actions plus larges mises en place par la LPO Haute-Savoie, telles que la neutralisation des lignes moyenne tension en partenariat avec EDF ou l’obturation des poteaux téléphoniques creux en partenariat avec France Télécom.
 
Partenaires :
LPO Rhône-Alpes
Région Rhône-Alpes

LPO Haute-Savoie
24 rue de la Grenette 74370 Épagny-Metz-Tessy
Tél. 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Permanence du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30 – Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017