Visiteur Anonyme
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La Faune d'Auvergne-Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Hirondelle de fenêtre 2020
       - 
Bouscarle de Cetti 2020
       - 
Bouscarle de Cetti 2020
       - 
Coucou gris 2020
       - 
Milan noir 2020
       - 
Pic mar 2020
       - 
Milan royal 2020
       - 
Tarier des prés 2020
       - 
Castor d'Eurasie 17-20
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 17-20
       - 
Citron 2020
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-20
       - 
Crapaud commun 2020
       - 
Grenouille agile 18-20
       - 
Lézard des souches 11-20
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Grande Aigrette 19-20
       - 
Gypaète barbu 19-20
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Vautour fauve 2020
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
Vie associative
 - 
Groupe ornitho
 - 
Visionature
 - 
Groupe chiro
 - 
Groupe herpéto
 - 
Publi : Lettre d'infos naturalistes
 - 
Qui sommes-nous ?
 - 
Appels à dons
 - 
Formation à l'ornithologie
 - 
Adhérer
 - 
LPO Infos Haute-Savoie
 - 
Groupe jeune
 - 
Le coin des bénévoles
 - 
Nourrir les oiseaux en hiver
 - 
Publi : Le Tichodrome
 - 
Sur votre agenda
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Comptes-rendus
Conservation
Suivis et Expertises
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Utilisation du site
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le reprsentant
pour la FRANCE de


Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 808
 
samedi 18 juillet 2020
Mission hérisson, c'est parti !

La Mission hérisson, opérationnelle dès le 16 juillet, est un observatoire au long cours. Il s'agit d'une enquête de science participative dont le succès repose sur la contribution du plus grand nombre d'enquêteurs possible. N'hésitez-pas à vous en faire les ambassadeurs et à en parler autour de vous.

Objectifs ?

La Mission hérisson vise à dresser la carte détaillée de l'espèce, déterminer sa tendance d'évolution et, si les données sont suffisamment abondantes, étudier les variations de densité selon les régions et les habitats, voire tenter d'évaluer l'effectif de la population nationale

Tous ces éléments sont importants pour connaître l'état de santé d'un petit mammifère, dont le déclin est évident dans certaines régions mais hélas non documenté.

Matériel nécessaire ?

Pour participer, il faut s’équiper d’un tunnel à empreintes. Ce petit dispositif est facile à construire. Le site de Mission hérisson propose des plans précis à respecter absolument pour que les données collectées puissent être comparées. Il est aussi possible de se procurer un kit d'enquête déjà tout prêt.

Un appareil photo numérique, un smartphone, un scanner ou une photocopieuse vous permettront de numériser les relevés d'empreintes et de les poster sur le site national. Pas besoin d'avoir une grande définition.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/TunnelempreintesAntoineMEUNIER.jpg

Kit "Mission hérisson". © Antoine Meunier.

Temps nécessaire à la mission ?

Chaque session d'enquête dure 5 nuits consécutives. Les indices de présence doivent être relevés chaque matin. Cela prend quelques secondes. Les données peuvent être transmises en quelques minutes.

On peut effectuer plusieurs sessions d'enquête chaque année, en un même lieu ou dans des habitats différents et nous vous invitons à renouveler l'opération chaque année.

Comment procéder ?

Après avoir positionné le tunnel (fixé avec des sardines s'il est léger), il convient de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle faite à base de charbon et l‘huile végétale et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel.

A partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Dès lors, vous allez pouvoir jouer les inspecteurs et déterminer quelle espèce a emprunté votre tunnel. En cas de doute, la communauté des experts de la mission, vous aidera dans vos déterminations.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Empreinteshrissonlite.jpg

Pour transmettre vos observations, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site missionherisson.org, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Quand ?

Quand vous le souhaitez, mais un délai de six semaines doit être respecté si vous souhaitez renouveler une session d'enquête sur un même site. Durant cette période, n'hésitez pas à positionner votre tunnel ailleurs ou à le prêter à vos proches pour que d'autres relevés soient effectués.

Où ?

Partout où vous voulez, dans le respect des règles de propriété privée. Cela peut-être votre jardin, celui de vos proches, une haie près de chez vous, le site de vos vacances, votre petit coin de nature privilégié...

Petit conseil : disposez le tunnel le long d'une structure linaire comme une haie, un muret ou un alignement de buissons.

Rendez-vous sur le missionherisson.org

Pour découvrir comment obtenir ou construire un tunnel à empreintes, tout savoir sur le hérisson, comment contribuer à l'enquête, transmettre vos observations et bien plus encore, rendez-vous sur le site de l’enquête : https://missionherisson.org

Contact : mission.herisson@lpo.fr

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/EnquteHZ.png

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 17 juillet 2020
Congés d'été et fermeture de la permanence

Un peu de repos pour nos bénévoles et salariés : nous serons fermés jusqu’au 16 août inclus pour les congés d’été.

La permanence physique, téléphonique et mail ne sera plus assurée pendant cette période.

 

En cas d’oiseau ou d’animal blessé, vous pouvez contacter :

- le centre de soins ERMUS pour tous les petits mammifères sauvages de Haute-Savoie (jusqu'à la taille du blaireau) au 04 50 68 42 10 / 07 81 08 42 50 ou à asso.ermus@gmail.com

- le Tétras libre pour tout autre animal (Savoie et Haute-Savoie) à csfs.pays.de.savoie@gmail.com ou au 07 83 80 05 46.

posté par Séverine Michaud
 
mercredi 15 juillet 2020
Migration au Défilé de l'Écluse : c'est parti !

Comme tous les ans en cette période : les oiseaux migrateurs se préparent au départ pour leurs quartiers d'hiver.

Comme chaque année : la LPO se mobilise pour étudier ce phénomène naturel fascinant !

 

La saison 2020 du suivi de la migration postnuptiale du Défilé de l'Écluse commence aujourd’hui et se poursuit jusqu'au vendredi 20 novembre. Pendant cette période, nos spotteurs salariés et bénévoles se relaieront tous les jours pour assurer un suivi scientifique de qualité et collecter des données utiles à l'étude de la migration, de la phénologie et de l'état de conservation des populations des oiseaux. 

 

L'année dernière plus de 120 observateurs sont passés sur le site de Chevrier. Ils ont permis d'assurer un suivi de 1523 heures réparties sur 129 jours (presque 12h de suivi par jour en moyenne). Ils ont compté 314 721 oiseaux migrateurs dont 38 322 rapaces !

Retrouvez :
- des informations sur le site de suivi de la migration des oiseaux du défilé de l'Écluse : https://frama.link/infomigrationdefile
- le bilan de l'année dernière : https://frama.link/defile2109

 

 

Pendant la saison de la migration le site est ouvert tous les jours (sauf mauvais temps) : n'hésitez pas à passer nous rendre visite ! 

 

Les débutants sont les bienvenus, mais aussi les habitués ; nous cherchons notamment des personnes pour coordonner le suivi les dimanches.

 

Cette action peut être réalisée uniquement grâce au soutien technique et financier de la station ornithologique suisse (vogelwarte.ch), du GOBG, du Département de la Haute-Savoie et de la commune de Chevrier ainsi que de l'implication des ornithologues bénévoles ou salariés. Merci beaucoup !

 

Photo : Arthur Martinot

posté par Séverine Michaud
 
jeudi 9 juillet 2020
Nouvel atlas des oiseaux de France 2021-2024

Depuis la parution de l’Atlas des Oiseaux de France métropolitaine en 2015 (données de 2005-2012), l'avifaune a sensiblement évolué. A titre d'exemple, la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus être nicheuse en France. A l'inverse, l'Ibis falcinelle fait preuve d'un fort dynamisme au-delà de son bastion méditerranéen. Il semble donc important d’actualiser aujourd’hui nos connaissances.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

 

Photo : Pouillot siffleur, Jean Bisetti

posté par Séverine Michaud
 
mardi 30 juin 2020
Reprise des activités à la LPO !

La situation sanitaire nous permet aujourd’hui de reprendre nos activités bénévoles avec tout de même quelques précautions (masque fortement recommandé). Nous avons donc décidé de « dé-annuler » certaines sorties de cet été :

  • Conte nature au plateau des Glières (dès 4 ans) le 1er juillet – c’est demain et il reste des places !
  • Chantier au domaine de Guidou les 04 et 11 juillet
  • Sortie Gypaète au massif du Bargy le 05 juillet
  • Sortie plantes médicinales et auxiliaires du jardin au plateau de Gavot le 12 juillet
  • Sortie papillons à Lullin le 12 juillet
  • Sortie papillons à Vacheresse le 09 août
  • Journée au plateau des Glières le 12 août
  • Suivi de la migration post-nuptiale au Défilé de l’Écluse (Chevrier), tous les jours du 15 juillet au 15 septembre

L’été est normalement plutôt calme à la LPO et les bénévoles en profitent pour prendre un repos bien mérité. Nous sommes tout de même ravis de vous retrouver pour ces quelques activités avant une reprise plus intensive au mois de septembre !

Vous retrouverez toutes les modalités de ces sorties et le contact pour vous inscrire lorsque cela est nécessaire sur notre agenda : http://haute-savoie.lpo.fr//index.php?m_id=21

Par ailleurs, le standard téléphonique est à nouveau ouvert de 9h à 12h les lundis, mardis, jeudis et vendredi. Nos bureaux sont ouverts au public extérieur sur ces mêmes horaires (attention, port du masque obligatoire pour entrer dans nos locaux).

Preznez soin de vous !

posté par Séverine Michaud
 
mercredi 10 juin 2020
Oiseaux
Bilan de 6 années de suivi des oiseaux nicheurs de la plaine de Passy

Le bilan du suivi de la plaine de Passy 2014-2019 est disponible sur cette page :

Espèces des milieux agricoles

Si vous souhaitez vous impliquer pour le suivi et la préservation de la biodiversité des milieux agricoles n'éhsitez pas à vous manifester auprès de la délégation LPO la plus proche, partout en Auvergne-Rhône-Alpes.

posté par Xavier Birot Colomb
 
dimanche 31 mai 2020
Oiseaux
Bilan de l'enquête Pie-grièche écorcheur 2019

Le bilan de l'enquête Pie-grièche écorcheur, 4ème édition depuis 2004 est disponible sur cette page :

Espèces des milieux agricoles

Si vous souhaitez vous impliquer pour le suivi et la préservation de la biodiversité des milieux agricoles n'éhsitez pas à vous manifester auprès de la délégation LPO la plus proche, partout en Auvergne-Rhône-Alpes.

posté par Xavier Birot Colomb
 
jeudi 28 mai 2020
Inventaire participatif des ZNIEFF

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a engagé un travail d’actualisation de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), avec notamment la révision des listes d’espèces déterminantes des ZNIEFF et la réalisation de prospections.

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité contribuer à l'actualisation de ces inventaires en relayant l'information dans ses réseaux.

Grâce au lien ci-dessous, vous pourrez consulter les périmètres à prospecter ainsi que le nombre d'espèces contactées en 2020.

Si vous le souhaitez, vous trouverez plus d'informations sur la démarche au lien ci-dessous :

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/les-zones-naturelles-d-interet-ecologique-a10619.html#zni

Vous pourrez y trouver les listes d'espèces déterminantes mais nous vous invitons à noter toute donnée collectée.

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de réaliser des inventaires de terrain dans les périmètres présents à l'adresse ci-dessous (prioritairement dans les zones en "priorité 1" , puis "priorité 2" etc.). Les données sont à saisir sur visionature ou Naturalist, nous nous occuperons de la transmission à la DREAL.
https://sig.lpo-aura.org  

Au cours de vos prospections, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur ainsi que les propriétés privées.

posté par Xavier Birot Colomb
 
jeudi 28 mai 2020
Comptage des Oiseaux des Jardins

Pour la huitième année, la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au Comptage national des oiseaux des jardins.

Vous avez été plus de 22 000 personnes à participer à l’Observatoire des oiseaux des jardins durant le confinement. Nous espérons que vous serez aussi nombreux à prendre part à ce comptage de mai. L’occasion parfaite pour mettre à profit les connaissances sur les oiseaux acquises ces dernières semaines !

 

De quoi parle-t-on ?

Il s'agit d'une opération nationale durant laquelle vous êtes invités pendant une heure à compter les oiseaux qui visitent votre jardin. Vous pouvez également les compter dans un parc public.

 

C'est quand ?

Le dernier week-end de mai, les 30 et 31 mai 2020.

 

Et à quoi ça sert ?

Ces données, récoltées lors de cette opération de science participative, permettent aux scientifiques d'en savoir plus sur les oiseaux qui visitent les jardins durant la période de nidification.

 

Comment participer au comptage ?

Inutile d'être un(e) expert(e), il suffit simplement d'avoir un peu de temps (une heure), d'aimer regarder ce qu'il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile ! Et pas de panique, des fiches espèces sont disponibles pour vous aider à reconnaitre les principales espèces qui visitent les jardins.

  • Choisissez un jour de comptage, soit le samedi 30 mai, soit le dimanche 31 mai.
  • Trouvez le lieu. Un jardin public ou privé, en ville ou à la campagne. Un balcon convient également.
  • Observez et notez durant une heure tous les oiseaux qui visitent le lieu. A vous de choisir le moment qui vous convient. Attention il faut compter uniquement les oiseaux qui se posent dans le jardin, pas ceux qui ne font que le survoler, à l'exception des hirondelles et des martinets, qui se posent rarement.
  • Saisissez ses observations sur le site de l'Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

 

Pourquoi ce comptage alors que de nombreuses données ont été collectées durant le confinement ?

Ce comptage, qui existe depuis 2012, suit un protocole précis : compter pendant une heure tous les ans durant la période de nidification les oiseaux qui visitent jardins, balcons et parcs. Il est important de maintenir ce comptage, même si nous avons déjà collecté de nombreuses données en ce début d’année afin de ne pas créer de « trou » dans les années de collecte et pouvoir ainsi réaliser des suivis identiques chaque année. Alors nous comptons sur vous !

 

Une question ?

Si vous avez un problème relatif à l’utilisation du site, n’hésitez pas à consulter notre FAQ ou notre Guide d’aide, qui vous accompagnera pas à pas dans la résolution de vos problèmes.

Pour toute autre demande, l’équipe de l’Observatoire est à votre disposition et est joignable par mail.

L’année dernière, les stars des jardins étaient le Moineau domestique, la Mésange charbonnière et le Merle noir. Et cette année qui sera sur le devant de la scène ?

Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.oiseauxdesjardins.fr

posté par Séverine Michaud
 
mardi 26 mai 2020
Enquête hirondelles : 4ème année de recensement

À vos marques, prêts, comptez !

Pour évaluer l’état de santé des populations d’hirondelles et de martinets en Haute-Savoie, nous vous proposons une grande enquête départementale. Débutée en 2017, elle se poursuit pour la quatrième année consécutive afin de recenser un maximum de nids d’hirondelles et de martinets.

Pour participer, c’est très simple, pas besoin d’être un expert ! Il suffit de vous balader dans votre village, votre rue ou de simplement regarder par votre fenêtre et de noter si vous observez des nids occupés. L’enquête se déroule jusqu’au 15 août et concerne trois espèces : l’Hirondelle de fenêtre, l’Hirondelle rustique et le Martinet noir.

Comment procéder ?

Comment reconnaître ces 3 espèces ?

Comment savoir si le nid trouvé est occupé ou non ?

 

Attention ! En cette période particulière, nous tenons à insister sur le respect des gestes sanitaires :

  • Ne vous rassemblez pas pour compter les nids ; profitez plutôt de vos déplacements ou balades habituelles avec les membres de votre foyer pour observer les hirondelles.
  • Restez dans un rayon de 100km autour de votre domicile
  • Gardez une distance d’au moins 2m avec les personnes que vous croisez.
  • N’hésitez pas à porter un masque, surtout en ville ou dans les sites très fréquentés.
  • Évitez les transports en commun et privilégiez le vélo ou la marche.
  • Utilisez du gel hydro-alcoolique autant que nécessaire et en rentrant, lavez-vous soigneusement les mains.



Nous manquons notamment de données sur les martinets ainsi que d'observations en moyenne montagne et dans les vallées montagneuses : à vos jumelles !

posté par Séverine Michaud
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 808

LPO Haute-Savoie
46 route de la Fruitière 74650 Chavanod
Tél. 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Permanence les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h
Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020