Visiteur Anonyme
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La Faune d'Auvergne-Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Hirondelle de fenêtre 2020
       - 
Bouscarle de Cetti 2020
       - 
Coucou gris 2020
       - 
Milan noir 2020
       - 
Pic mar 2020
       - 
Milan royal 2020
       - 
Tarier des prés 2020
       - 
Castor d'Eurasie 17-20
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 17-20
       - 
Citron 2020
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-20
       - 
Crapaud commun 2020
       - 
Grenouille agile 18-20
       - 
Lézard des souches 11-20
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Grande Aigrette 19-20
       - 
Gypaète barbu 19-20
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Vautour fauve 2020
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
Vie associative
 - 
Publi : Lettre d'infos naturalistes
 - 
Qui sommes-nous ?
 - 
Appels à dons
 - 
Formation à l'ornithologie
 - 
Groupe ornitho
 - 
Visionature
 - 
Groupe chiro
 - 
Groupe herpéto
 - 
Adhérer
 - 
LPO Infos Haute-Savoie
 - 
Groupe jeune
 - 
Le coin des bénévoles
 - 
Nourrir les oiseaux en hiver
 - 
Publi : Le Tichodrome
 - 
Sur votre agenda
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Comptes-rendus
Conservation
Suivis et Expertises
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Utilisation du site
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le reprsentant
pour la FRANCE de


Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 820
 
mercredi 21 octobre 2020
Samedi 24 octobre de 8h30 à 12h chantier au domaine de Guidou

Samedi 24 octobre de 8h30 à 12h : chantier au domaine de Guidou (5 personnes max)

Entretien de végétation au programme. L'automne est la bonne période pour entretenir les milieux et débroussailler les buissons qui progressent sur les prairies riches en orchidées.
De l'effort, de la sueur évidemment, mais aussi une occasion de découvrir Guidou sous l'angle de la gestion des milieux naturels.

Sécateurs (coupe branche), cisailles et autre débroussailleuses sont indispensables.
Inscription obligatoire avant le vendredi 12h auprès de Xavier Birot-Colomb : xavier.birot-colomb@lpo.fr

posté par Xavier Birot Colomb
 
lundi 19 octobre 2020
Le Hérisson d’Europe : espèce en déclin

Le Hérisson d’Europe est aujourd’hui menacé. Présent depuis 10 millions d'années, le hérisson est un animal nocturne, familier de nos jardins et apprécié de tous. Il est devenu au fil du temps l’auxiliaire du jardinier qu’il aide à se débarrasser des limaces, escargots, vers et autres insectes amateurs de légumes. Intégralement protégé en France au titre de l’article L411-1 du code de l’environnement, de nombreuses menaces pèsent malgré tout sur lui : collisions routières, intoxication et empoisonnement par les granulés anti-limaces, noyade, tondeuses à gazon, blessures causées par les animaux domestiques... Il est également impacté par la fragmentation des milieux et la régression des habitats et des ressources alimentaires, ayant du mal à faire face aux modifications induites par les activités humaines.

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Hrisson-PhilippeRivire.jpg

Photo Philippe Rivière

 

J’hiberne mais je suis toujours là

Bientôt, comme beaucoup d’autres espèces, il va être temps pour lui d’entrer en hibernation. Il ne déambulera plus à la tombée de la nuit mais il sera toujours là. Quelque part dans le fond du jardin, sous une haie, dans votre garage, dans un pot de fleurs, dans le compost, sous un amas de feuilles et de branches, bien à l’abri du vent et du froid. D’environ mi-novembre à mi-février, sous un seuil de température qui varie selon les régions de 5 à 10°C, le Hérisson va hiberner avant de remontrer le bout de son nez au printemps. Pendant cette période, évitez de brûler vos tas de feuille et de branches et vérifiez avant de manier la fourche ou la débroussailleuse qu’un hérisson n’est pas en train de dormir là.

 

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Pixabay-hedgehog-9853151920.jpg

 

Un petit coup de pouce pour passer confortablement l’hiver

Pour construire son nid, le Hérisson a simplement besoin de feuilles mortes et d’un endroit calme et abrité comme une haie, un boisement, un roncier ou un tas de bois. Pour autant, vous pouvez aménager votre jardin pour lui offrir un gîte accueillant et confortable. Une simple caisse retournée avec une entrée de 15 cm de large et recouverte de branchage et feuilles mortes pour l’isolation lui suffira. Vous pouvez également fabriquer un abri avec quelques planches de bois et un peu de matériel de bricolage. Ou tout simplement, laisser des tas de feuilles de mortes à sa disposition. Un tas de bois contre un mur peut également lui convenir, il suffit juste, pour éviter de le réveiller quand vous venez récupérer des bûches, de le surélever sur une palette.

 

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Gte-GuideAideretaccueillirleHrisson.JPG

 

Au printemps, je me réveille

Et en attendant que le printemps remplace l’hiver, la LPO vous partage ses conseils pour préparer le réveil de nos petits dormeurs. D’aménagements en bonnes pratiques au jardin, des solutions sont à la portée de tous pour aider et accueillir le Hérisson en préservant son habitat et en lui assurant une ressource alimentaire grâce à une gestion écologique du milieu : produits naturels, dates d’entretiens adaptées, compost, végétation diversifiée,… Le Hérisson pouvant parcourir plusieurs kilomètres en une nuit pour rechercher sa nourriture ou un partenaire, il convient également de lui aménager des passages dans les clôtures et de porter une vigilance particulière à divers éléments du jardin sur lesquels il peut se blesser ou rester coincé : piscine, bassins, bouts de grillage, filets de cultures ou à légumes, clôture,… 

 

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Passagehrisson-GuideAideretaccueillirleHrissondEurope.JPG

 

Si vous croisez ma route

Vous observez un hérisson en pleine journée ? Même s’il vit la nuit, il n’est pas systématiquement anormal de le croiser de jour. Prenez le temps de l’observer, à distance, afin de déterminer s’il est ou non en détresse. Ne le manipulez pas, observez-le bien, voyez comment il se comporte, si vous constatez des blessures apparentes, qu’il est infesté par des mouches, des œufs ou des larves, contactez rapidement un Centre de Sauvegarde habilité. Dans le doute, toujours contacter un Centre de Sauvegarde avant d’agir, qui vous conseillera sur ce qu’il convient de faire.

Que faire si vous trouvez un hérisson en hibernation ? Surtout ne le dérangez pas. Si vous le réveillez, il va épuiser ses réserves énergétiques. Et même s’il peut sortir de son gîte quand les températures sont plus clémentes et rechercher de la nourriture, cela ne signifie pas forcément qu’il est en détresse. Observez-le bien avant d’agir.

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/HrissonPhotoPascaletLydieDubois.JPG

Photo Pascal et Lydie Dubois

 

Retrouvez l’ensemble des actions à mettre en place en faveur du Hérisson en consultant nos ressources documentaires :

Guide « Aider et accueillir le Hérisson d’Europe » https://bit.ly/3im0Pzn

Accueillir le Hérisson au jardin https://bit.ly/2SffZMd

Réalisez un abri en boishttps://bit.ly/3n7qZcN

Réalisez un gîte « tas de bois »https://bit.ly/3ijeNlD

Dossier Hérisson https://bit.ly/3n7l4UW

https://missionherisson.org/

 

Protégé par la loi

Savez-vous que le Hérisson est intégralement protégé en France au titre de l’article L411-1 du code de l’environnement ? Il est donc interdit de détruire, capturer, mutiler, enlever ou perturber les hérissons dans leur milieu naturel. Leur détention, transport, naturalisation, commerce (vente ou achat) et utilisation sont strictement interdits. De plus, en tant qu’espèces bénéficiant d’une protection juridique intégrale, leurs sites de reproduction et aires de repos ne peuvent être ni détruits, ni dégradés.

Vous avez trouvé un Hérisson blessé et voulez lui porter secours ? Même pour soigner un Hérisson, en conserver un chez soi est une infraction, vous détenez un animal protégé. Emmenez-le au plus vite dans un Centre de Sauvegarde habilité.

 

Des programmes de sciences participatives

  • L’enquête Mission Hérisson

En 2020, la LPO met à l’honneur le hérisson. L’objectif ? Faire redécouvrir cette espèce discrète connue de tous et permettre à chacun d’agir dans son jardin, dans sa commune, dans ses pratiques au quotidien grâce à des conseils, des anecdotes, des tutos et une grande enquête participative visant à connaître l’état de santé du hérisson en France afin de mieux le protéger.

L’enquête Mission Hérisson consiste à suivre la présence de l’espèce partout en France grâce à des tunnels à empreintes installés plusieurs nuits consécutives dans un jardin ou dans un coin de nature de votre choix. Et ce même durant la période d’hibernation. Cela nous donnera des informations sur le comportement du hérisson durant ces périodes, comme la date approximative de départ en hibernation ou le fait qu’il peut être amené à quitter son gîte, suite à des dérangements par exemple.

En savoir plus et participer à la Mission Hérisson : https://missionherisson.org/

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 16 octobre 2020
Des nouvelles du Défilé de l'Écluse

Comme depuis de nombreuses années, le suivi de migration au Défilé de l’Écluse bat son plein en cette mi-octobre !

Les trois premiers mois de comptage ont vu passer pas moins de 6 640 milans noirs, 5 046 bondrées apivores, 3 469 cigognes blanches (une année record !), 319 busards des roseaux ou encore 93 Balbuzards pêcheurs.

L’arrivée récente de l’automne et son lot de températures plus fraîches ont vu le cortège d’espèces migratrices évoluer, avec l’entrée en scène de jolis flux de milans royaux, mais aussi l’arrivée des Buses variables et des éperviers d’Europe, ainsi que de nombreuses espèces de passereaux : tarins des Aulnes, pinsons des arbres, alouettes des champs, alouettes lulus, bergeronnettes grises et pigeons ramiers.

Parmi les espèces remarquables qui ont pu être observées au Défilé, notons également deux élanions blancs (l’un le 29 juillet et le second le 21 septembre, une espèce en forte expansion dans le Sud de la France, mais encore un visiteur rare dans la région), un grand aigle indéterminé (probable A. impérial) le 29 août, deux jeunes busards pâles (le 5 et le 9 octobre), ainsi qu’un aigle pomarin/ criard le 8 octobre. Du côté des petites surprises observées depuis le spot en halte migratoire, signalons ce Faucon kobez en chasse le 16 juillet juste au-dessus des observateur-trice-s ou encore ce jeune rollier d’Europe perché sur un fil le 13 août.

Le 14 octobre aura été l’une des journées de la saison 2020 qui resterons dans les mémoires des observateur-trice-s, eut égard à la belle diversité d’espèces et aux forts effectifs observés : après un début de journée calme parsemé d’averses, le spectacle de la migration a vraiment démarré à partir de 11h, et ce sans interruption jusqu’à 19h, avec pas moins de 2 112 milans royaux (un joli record journalier pour le site du Défilé, voire peut-être même à l’échelle de l’Europe, cocorico...), mêlés à presque autant de buses variables (2 010 individus). Le cortège de migrateurs a été renforcé chez les rapaces par un passage remarqué de faucons crécerelles (44), d’éperviers d’Europe (97), de faucons émerillons (2), de balbuzards pêcheurs (2), de milan noir (1) et par les tous premiers busards Saint-Martin de la saison (4). De même, notons une belle diversité chez les passereaux, avec de beaux vols loin en plein ciel d’alouettes des champs et d’alouettes lulus, de moult fringilles (pinsons des arbres, tarins des aulnes, chardonnerets élégants, verdiers d’Europe) et de quelques hirondelles rustiques, sans oublier en fin de session d’impressionnants groupes de plusieurs dizaines de bergeronnettes grises.

La saison est sans-doute loin d’être finie, avec la suite attendue des milans et des buses, mais aussi le possible renforcement du passage des pigeons ramiers et l’arrivé prochaine (on l’espère !) des premières grues cendrées, peut-être dans les prochains jours/semaines.

Si vous êtes intéressé-e-s par le comptage et l’observation des migrateurs, vous êtes bien-entendu les bienvenu-e-s sur le site de suivi du Défilé de l’Écluse (Chevrier, 74), que ce soit pour 1h ou pour plusieurs jours, de 09h00 à 19h00, tous les jours jusqu’au 15 Novembre.

Pour consulter les effectifs quotidiens, espèce par espèce, rendez-vous sur les sites web Migraction.fr ou Trektellen.nl

A bientôt sur le spot !

 

Adam et Joris pour l’équipe de spot 2020 - LPO 74

posté par Séverine Michaud
 
jeudi 15 octobre 2020
Reprise des réunions mensuelles !

N'oubliez pas demain soir à 19h30 à la salle de l'étang de Chavanod réunion mensuelle de la LPO AURA 74 !

Après un temps consacrées aux actualités de l'association, Laura nous présentera son voyage en Namibie.

Soirée avec respects des mesures sanitaires : port du masque et distanciation physique obligatoire.


 

posté par Thibault Goutin
 
jeudi 8 octobre 2020
Fermeture de la permanence physique
En raison de la situation sanitaire, nous nous voyons dans l'obligation de fermer notre permanence physique.
 
Si vous avez besoin de venir aux bureaux de la LPO, vous pouvez nous contacter en amont pour une prise de rendez-vous, en nous précisant la raison de votre venue, à haute-savoie@lpo.fr
 
Merci de votre compréhension, 
 
L'équipe de la LPO DT Haute-Savoie
 
posté par Séverine Michaud
 
lundi 5 octobre 2020
Troupeaux de montagne peu protégés : c’est le loup qui trinque !

Le département de la Haute-Savoie est le théâtre de 71 tirs de défense, dont deux renforcés, pour une population lupine estimée à une vingtaine d’individus. Deux loups ont déjà été tués sous ce régime cette année, l’un aux Villards-sur-Thônes, et l’autre sur le plateau de Cenise. Or les tirs de défense ne peuvent être ordonnés que sous condition de protection du troupeau.

Concernant les ovins et caprins, nos associations de protection de la nature constatent que les conditions de protection prévues dans les arrêtés préfectoraux ne sont bien souvent pas réunies : chèvres en divagation permanente à Bernex, brebis sans aucune protection de jour aux Villards sur Thônes, etc…

Vous trouverez ici notre communiqué de presse à ce sujet ainsi que notre article sur la gestion de la cohabitation entre loups et activités pastorales.

posté par Séverine Michaud
 
jeudi 1 octobre 2020
Retour sur l'Assemblée Générale

Samedi 12 septembre 2020, à Miribel-Jonage (69), une soixantaine d’adhérent-es de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes se sont retrouvés, sous le soleil et sous leurs masques, pour l’assemblée générale de l’association.

Un moment fort qui a permis, dans ce contexte particulier, de réunir une partie des administrateurs-trices, salarié-es et adhérent-es de toutes les délégations territoriales de la LPO AuRA. Pierre Athanaze, Vice-Président à l’environnement à la Métropole de Lyon et Nathalie Dehan, élue à la Métropole, nous ont également honorés de leur présence à cette journée.

 

Le samedi matin, une sortie sur le site de Miribel-Jonage était organisée afin de découvrir la biodiversité du parc, et deux ateliers en salle ont permis aux participants d’échanger respectivement autour du comité naturaliste régional, et du projet territorial de la délégation Drôme-Ardèche. Les participants ont également pu découvrir la Roulotte de la biodiversité (http://www.lpo-drome.fr/roulotte-biodiversite/), venue spécialement de la Drôme.


L’après-midi, l’assemblée générale a débuté avec le rapport moral de la présidente de l’association, Marie-Paule de Thiersant.  Elle a rappelé combien la nature et la biodiversité sont aujourd’hui au cœur de toutes les aspirations et préoccupations des citoyens et des élus. Le Club des 14 ONG françaises a publié le Livre Blanc : « Pour que vive la nature ». Cette publication fait à la fois un bilan de l’état de notre biodiversité et propose des solutions concrètes  à mettre en œuvre.

Elle a aussi cité Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO France, qui a écrit « Il est temps de ré-ensauvager la nature pour lui rendre la dimension qui fera notre bonheur. »

 

Le rapport financier et le rapport du commissaire aux comptes ont ensuite été présentés. L’association finit l’année 2019 avec un bilan positif de plus de 250 000€.

Toutes les motions à approuver l’ont été à la majorité.

 

Le rapport d’activités a également été mis en valeur afin de rendre compte de manière non exhaustive de toutes les actions menées par l’association en 2019. Il est disponible en version PDF à ce lien :

https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/IMG/pdf/rapport_d_activite_s_2019_vf_bd.pdf

 

Deux nouveaux candidats ont été élus pour faire partie du CA : Benjamin Thinon pour le comité territorial (CT) de la Loire en remplacement de Patrick Balluet et Denis Verchère pour le CT du Rhône en remplacement de Bérengère Tricoire. Denis Verchère est aussi le nouveau président de la délégation du Rhône

 

Après cette élection, le CA de la LPO AuRA est composé de : Thierry Lengagne , Sylviane Bondoux, Christian Bouchardy, Sylvie Lovaty, Robert Montel, Jean-Louis Bonis, Louis Granier, Pierre Boissier, Catherine Giraud, Benjamin Thinon, Denis Verchère, Dominique Secondi, Jean Deschâtres, Chantal Guélin, Robert Guélin, Ghislaine Nortier, Jean-François Pont, Marie-Paule de Thiersant, Joël Vial

Le bureau est quant à lui composé de :

Marie-Paule de Thiersant : Présidente

Jean Deschâtres et Robert Montel : Vices-présidents

Chantal Guélin : Trésorière

Jean-François Pont : Trésorier adjoint

Ghislaine Nortier : Secrétaire

Robert Guélin : Secrétaire adjoint

 

Et pour un retour en images des actions qui ont été réalisées en 2019 par l’association, un montage vidéo a été réalisé avec des extraits de toutes les vidéos des délégations territoriales de la LPO AuRA. Vous pouvez la visionner en cliquant ici : https://www.youtube.com/watch?v=jKQVY16Zw4o

 

 

Vous êtes aujourd’hui plus de 9800 à soutenir la LPO Auvergne-Rhône-Alpes.Votre engagement à nos côtés est la preuve que les citoyens ont à cœur de mettre la nature au cœur de la société actuelle, et la LPO AuRA s’engage avec vous pour toujours plus de nature sauvage.

Continuez à nous soutenir, nous avons besoin de vous ! Faites connaître l’association autour de vous et dépassons ensemble le cap des 12 000 adhérents à la LPO AuRA d’ici la fin de l’année 2020 !

 

posté par Séverine Michaud
 
mardi 29 septembre 2020
Le dernier numéro du LPO Infos est en ligne !

Bulletin de liaison entre la LPO Haute-Savoie et ses adhérents, cette publication biannuelle regroupe toutes les dernières actualités de l'association.

Au programme : une double page sur les serpents, des nouvelles des groupes Herpéto, Chiros, Ornitho et Jeunes, un entretien avec Christian Prévost... sans oublier le Chocard voyageur et le Coin des naturalistes !

Ce numéro 93 est tout particulier pour nous ; il s'agit en effet du dernier LPO Infos départemental pour la Haute-Savoie. Dès 2021, cette publication deviendra régionale. Pas de panique, si vous pourrez découvrir les temps forts régionaux, vous continuerez également à y trouver les dernières actualités locales !

Dispo en téléchargement ici

Et en visionnage ici

posté par Amélie Frantz
 
lundi 28 septembre 2020
Réservez vos graines de tournesol pour cet hiver !

Comme chaque année, la LPO Délégation Haute-Savoie vous offre la possibilité d’acheter des sacs de graines de tournesol bio. En consonance avec la démarche Refuges LPO, nous invitons nos adhérents à proposer de la nourriture aux oiseaux en hiver.

Afin de vous offrir un service de qualité, la LPO Délégation Haute-Savoie vous invite dès à présent à commander vos sacs de graines de tournesol bio en retournant le bulletin de réservation à télécharger ici, accompagné de votre règlement, à l’adresse suivante :

LPO Délégation Haute-Savoie

46 route de la Fruitière – 74650 Chavanod

 

Date limite de réservation : jeudi 15 octobre 2020

Sacs de graines de tournesol bio de 15kg vendus 24€ TTC l’unité.

À venir récupérer dans le point de retrait choisi et à la date

qui vous sera communiquée.

 

 Nous sommes pour le moment dans l’incapacité de vous communiquer une date de livraison précise qui dépendra des délais de livraison de la coopérative. Nous espérons des retraits aux alentours du 15 novembre ; nous vous tiendrons informés au plus vite.

 

Points de retraits possibles :

· Thonon-les-Bains (74200)

Retrait un vendredi soir (18h-20h)

· Saint-Laurent (74800), à proximité de La-Roche-sur-Foron

Retrait un samedi matin (9h-12h)

· Pringy (74370)

Retrait un samedi après-midi (14h-17h)

· Domancy (74700), à proximité de Sallanches

Jours et horaires à déterminer

· Lullin (74470)

Jours et horaires à déterminer

· Sales (74150)

Jours à déterminer, retrait de 8h à 12h30 et de 14h à 18h

· Viry (74580)

Jours à déterminer, retrait de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30

  

Attention ! L'année dernière, plusieurs pieds d'ambroisie ont poussé sous les mangeoires.
L'ambroisie est une plante invasive et allergisante chez les personnes sensibles.
Pour tout savoir de cette problématique et comment lutter contre cette indésirable,

téléchargez notre document à ce sujet

 

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter au 04 50 27 17 74 ou à haute-savoie@lpo.fr

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 18 septembre 2020
Route forestière du col de Voza, un projet dévastateur et inutile

Une enquête publique est ouverte jusqu'au 8 octobre 2020 à midi au sujet du projet de route forestière pour les camions grumiers, entre Le Châtelard et le col de Voza, sur les communes de Passy, Les Houches et Saint Gervais. D'une longueur de près de 14km, pour une largeur de 4m, au coeur d'une forêt de montagne, la route sera revêtue d'un "liant hydraulique", sur 35cm d'épaisseur. Une route sera créée sur 5,5km et une piste sera transformée en route sur 8,3km, pour un coût de 1,5 Million d'€. FNE Haute-Savoie et la LPO Haute-Savoie s'opposent à ce projet de route.

 

Vous pouvez donner votre avis sur ce projet en écrivant à ddt-enquetes-publiques@haute-savoie.gouv.fr

 

Pour vous aider, vous trouverez ici nos arguments et notre propre réponse à l'enquête publique.

 

Merci !

posté par Séverine Michaud
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 820

LPO Haute-Savoie
46 route de la Fruitière 74650 Chavanod
Tél. 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Permanence les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h
Plan
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020