Visiteur Anonyme
HAUTE-SAVOIE
Accueil
 
Partenaires
 
La Faune d'Auvergne-Rhône-Alpes
Consulter les observations
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Synthèse migration
       - 
Le Hucel
       - 
Défilé de l'Ecluse
     Données et analyses
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Hirondelle de fenêtre 2020
       - 
Coucou gris 2020
       - 
Milan noir 2020
       - 
Pic mar 2020
       - 
Milan royal 2020
       - 
Tarier des prés 2020
       - 
Castor d'Eurasie 17-20
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 17-20
       - 
Citron 2020
       - 
Sonneur à ventre jaune 11-20
       - 
Crapaud commun 2020
       - 
Grenouille agile 18-20
       - 
Lézard des souches 11-20
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Grande Aigrette 19-20
       - 
Gypaète barbu 19-20
       - 
Vautour moine 2020
       - 
Vautour fauve 2020
 - 
Les galeries
Information
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques
La faune de Haute-Savoie
 - 
Plan Vigilance Avifaune 74
 - 
Carte dynamique de la faune de Haute-Savoie
 - 
Carte dynamique des oiseaux nicheurs de Haute-Savoie
Vie associative
 - 
Appels à dons
 - 
Formation à l'ornithologie
 - 
Groupe ornitho
 - 
Visionature
 - 
Groupe chiro
 - 
Groupe herpéto
 - 
Publi : Lettre d'infos naturalistes
 - 
Qui sommes-nous ?
 - 
Adhérer
 - 
LPO Infos Haute-Savoie
 - 
Groupe jeune
 - 
Le coin des bénévoles
 - 
Nourrir les oiseaux en hiver
 - 
Publi : Le Tichodrome
 - 
Sur votre agenda
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Comptes-rendus
Conservation
Suivis et Expertises
Sensibilisation
Groupes faunistiques
Utilisation du site
Offres d'emploi
Les liens

La LPO est le reprsentant
pour la FRANCE de


Toutes les nouvelles
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 805
 
mardi 19 mai 2020
Soyez vigilants et aidez-nous à préserver les hirondelles !

En raison du confinement, de nombreux travaux sur les immeubles (ravalements de façade par exemple) ont été stoppés nets en mars. Actuellement, ces travaux reprennent petit à petit. Mais entretemps, les oiseaux sont venus s’installer !

C’est notamment le cas des hirondelles de fenêtre qui construisent leurs nids sous les avancées de toits et de fenêtres. Si vous avez la chance d’en accueillir sur votre immeuble, vous pouvez nous transmettre vos observations sur http://haute-savoie.lpo.fr/

Et si des travaux doivent reprendre prochainement et menacent ces nids, réagissez ! L’espèce est protégée et ses effectifs en constante diminution. La destruction des nids est strictement interdite.

Comment faire ?

  1. Comptez le nombre de nids occupés, inoccupés et en cours de construction sur votre immeuble. Transmettez-nous ces données sur http://haute-savoie.lpo.fr/ ; elles pourront servir de preuve en cas de destruction.
  2. Contactez votre syndic ou bailleur, toute personne en charge des travaux, pour les avertir que l’espèce est protégée et la destruction des nids interdite
  3. Contactez-nous, nous pourrons appuyer votre message et réagir au plus vite si celui-ci n’est pas entendu.

 

Hier, 34 nids ont ainsi été sauvés grâce à la vigilance des locataires : restons alertes et ensemble, protégeons nos hirondelles !

posté par Séverine Michaud
 
jeudi 14 mai 2020
Tutoriels d'utilisation du site et de l'appli

Retrouvez désormais différents tutos concernant l'utilisation des outils Visionature dans l'Onglet de gauche : "Utilisation du site"

posté par Xavier Birot Colomb
 
lundi 4 mai 2020
Les serpents, mieux les connaître pour ne plus les craindre

Au-delà des mythes qui ont indirectement façonné aux serpents une image négative qui leur colle aujourd’hui aux écailles, saviez-vous que ces animaux protégés sont de véritables auxiliaires de jardin aux capacités extraordinaires ?

Plutôt discret, relativement casanier et surtout très farouche, le serpent n’apprécie guère la compagnie des Hommes, et évitera tout contact avec cet ultime prédateur. Aussi, cela fait de lui un animal à la notoriété inégalable… même auprès de ceux qui ne l’ont jamais croisé !

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Photo1--CouleuvreviprineAlexandreRoux.jpg

 

Des capacités incroyables

Les serpents disposent de facultés fascinantes, comme un odorat et une vue d’une grande précision, leur offrant des possibilités de stratégies d’attaque envers leurs proies très efficaces (chasse à l’affût, glandes à venin, déplacements dans les arbres pour certaines espèces…). La couleur de leurs écailles leur permet quant à elle de se camoufler dans le paysage pour rester à l’abri de leurs prédateurs et du dérangement. Aussi, leur température interne varie en fonction de la température du milieu où ils se trouvent ! Des qualités que l’Homme peut lui envier…

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/s24Capacitsincroyables--CouleuvrehelvtiqueAlexandreRoux.jpg

Un auxiliaire au jardin

Même s’il est aisé de lui coller l’étiquette du méchant prédateur, il est important de savoir que les serpents ont un réel rôle à jouer dans les écosystèmes et leur présence dans la nature ou dans un jardin accueillant n’a rien d’anormal. Ils se nourrissent de rongeurs, d’amphibiens et de lézards, et les jeunes serpents, sortant plutôt en septembre, mangeront essentiellement des insectes, permettant ainsi l’équilibre de la biodiversité locale.

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/s25Auxiliairedesjardins--CouleuvreverteetjauneAlexandreRoux.jpg

J’ai un serpent dans ma maison

Car il recherche principalement des endroits à l’abri, frais l’été (quand il fait trop chaud, au-delà de 27°C) et chauds l’hiver (pour se mettre hors gel), il se peut que vous croisiez un jour ce reptile dans votre jardin, votre garage ou votre maison.

Sa présence, bien que surprenante, n’a rien d’anormal quand on sait que les habitats naturels des serpents (friches, haies, zones humides...) disparaissent petit à petit au profit d’une urbanisation toujours plus grandissante.

Alors avant de brandir la pelle et de tenter d’éliminer ce fascinant animal, prenez le temps d’observer, de loin, ce visiteur. Couleuvre aux pupilles rondes, à la queue longue et aux grosses écailles ? Ou vipère aux pupilles verticales, à la queue courte et aux petites écailles ?

Ces premiers détails vous permettront de savoir si vous avez affaire à un animal venimeux ou non. Mais attention aux amalgames, venimeux ne veut pas dire agressif ! Bien au contraire… Pour éviter de « gâcher » son venin en vous attaquant, la vipère préférera prendre ses jambes à son cou (si l’on peut dire) pour lui éviter des efforts inutiles, et n’attaquera que si c’est sa seule échappatoire.

 http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Photo2--CouleuvreverteetjauneAlexandreRoux.jpg

Que faire pour cohabiter avec les serpents ?

La première étape est d’apprendre à les connaître et à les reconnaître. Quelle espèce vous pouvez rencontrer selon votre lieu d’habitation, pourquoi elle peut se retrouver chez vous et comment vivre ensemble…

Aussi, si vous parvenez à prendre une photo du serpent, l’identification par les membres de la LPO et du GHRA (groupe herpétologique Rhône-Alpes) sera rapide et pourra vous rassurer sur les manières de procéder, en fonction du lieu où vous l’avez vu.

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Photo3--VipreaspicAlexandreRoux.jpg

La meilleure façon de cohabiter avec les serpents est d’aménager ou de réserver des zones de son jardin pour leur laisser des lieux de vie : herbe non tondue, mare, murs de pierres sèches, tas de bois… Et pour éviter de vous déranger mutuellement, l’idéal est d’installer ces abris loin de vos lieux de passage : chacun chez soi !

Pour plus d’informations, téléchargez la plaquette « SOS Serpents » disponible à ce lien : http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/SOSSerpentPlaquette74.pdf

En cas d’intrusion chez vous uniquement, vous pouvez nous contacter afin que nous puissions vous renseigner et vous rassurer sur les gestes et méthodes à faire et à ne pas faire.

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/Photo4.jpg

Parce que dans ce contexte où l’Homme colonise toujours un peu plus les territoires de la faune sauvage, il est essentiel de ré-apprendre à vivre avec elle !

http://files.biolovision.net/haute-savoie.lpo.fr/userfiles/bandeaulogo.PNG

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 1 mai 2020
Sorties en nature et dérangement de la faune : la LPO AuRA appelle à la vigilance

Après deux mois de confinement, il va certainement bientôt être possible de retrouver l’air libre et de profiter à nouveau de la nature. Les activités de sports de nature vont pouvoir reprendre et seront salutaires pour le corps et l’esprit.

Néanmoins, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes appelle à la vigilance de chaque pratiquant-e en particulier lors des premières sorties en nature. En effet, la faune sauvage a pu profiter du confinement et de l’absence d’activités humaines pour se réapproprier certains espaces et les oiseaux ont peut-être fait leur nid dans votre "spot" favori.

Au printemps, nous avons eu la chance de profiter du silence lié au ralentissement des activités humaines pour apprécier le chant des oiseaux, particulièrement audible en cette période de reproduction chez nos amis à plumes.

En ce moment, les oiseaux et notamment les rapaces sont donc en pleine période de nidification ; les œufs ont certainement déjà éclos et les jeunes poussins ont besoin d’être nourris très régulièrement par leurs parents.

 

Lors des premières sorties en nature qui seront autorisées selon les directives gouvernementales, la LPO AuRA appelle à la plus grande vigilance quant au dérangement des oiseaux pouvant nicher à proximité des lieux de pratiques sportives, délaissés pendant le confinement.

 

Aussi, si vous observez des rapaces ou un nid lors de vos premières sorties en montagne (escalade, randonnée, vol libre...), n’hésitez pas à prévenir la LPO (haute-savoie@lpo.fr). Nous essayerons ensemble de trouver une solution afin de vous permettre de concilier la pratique de votre activité tout en préservant la faune sauvage.

 

De manière générale, si jamais vous avez la chance de croiser un animal sauvage lors de vos sorties, il est préférable de chercher à vous en éloigner ou au moins de vous arrêter le temps que l'animal s'éloigne (si l'activité le permet).

 

Vous pouvez consulter les zones de sensibilité pour la faune sur le site de Biodiv'Sports, mais ces informations ne sont pas exhaustives, car vous pouvez évidemment croiser des animaux en dehors de ces zones.

 

Un grand merci pour votre vigilance !

 Bonnes sorties à toutes et à tous.

 

Faucon pèlerin © LPO France

posté par Séverine Michaud
 
mercredi 29 avril 2020
L’Oiseau mag et l’oiseau mag junior sont en lecture libre !

Pour la première fois en 35 ans d'histoire, notre pépite "L'Oiseau Mag" est disponible en lecture intégrale gratuite avant même sa parution !

Au menu : plus de 120 pages consacrées à la biodiversité, des photos et des illustrations d'une incroyable beauté, de l'actu, des conseils pratiques, du reportage, du voyage, du chaud, du froid, la vie secrète du réseau LPO et un dossier spécial sur notre ami à tous : le Hérisson

Lire L'Oiseau Mag en ligne :

https://fr.calameo.com/read/000016068c80bd6bf1c81?authid=80cPSmnIZXQg&fbclid=IwAR0R-0iZ9XWifMuEBrjOIwrHJVArOqn86ORbpgz8MsbVq1eH3Rd3PMaF84o

 

Pour nos petits loupiots, la version junior est disponible ici :

https://fr.calameo.com/read/000016068bad0540ffa55?authid=udYPbVOEEatl&fbclid=IwAR3CVVaS61cHmhDg7k7ZckBJksq2je_l7CMtewPsFgKzScDPhhyfTqPWTyI

 

 

Ça vous a plu ? N'hésitez surtout pas à vous abonner !

https://www.lpo.fr/revues

posté par Séverine Michaud
 
mercredi 1 avril 2020
Faune en détresse : à qui s’adresser pendant le confinement ?

Si vous trouvez un animal blessé, vous pouvez contacter :

- le centre de soins ERMUS pour tous les petits mammifères sauvages (jusqu'à la taille du blaireau) au 04 50 68 42 10 / 07 81 08 42 50 ou à asso.ermus@gmail.com

- le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage des Pays de Savoie à csfs.pays.de.savoie@gmail.com ou au 07 83 80 05 46.

 

Malgré le confinement, ils restent joignables, apportent les premiers conseils et organisent les rapatriements si nécessaire.

 

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 27 mars 2020
Le LPO Info n°92 est en ligne !

Le LPO Info n°92 (mars 2020) vient de paraître ! 

 

Au sommaire de ce 92ème numéro : un dossier sur l'agriculture, les dernières actualités des groupes locaux et thématiques, un point sur nos actions en éducation à l’environnement, des articles naturalistes, un entretien Gilles et Valérie Dalla Zuanna… il y en a pour tous les goûts !

 

À télécharger ici

Ou à consulter ici

posté par Séverine Michaud
 
mardi 24 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux aguets

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi : l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous sous forme de :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- ou encore mieux, de listes intégrant le programme EPOC (5 minutes le matin et 10 l'après midi). Dans ce cas merci d'inscrire "EPOC" en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez depuis chez vous chaque jour.

A partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur notre site internet ;

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau,

photo : Jean Bisetti
Publication de base : www.faune-charente-maritime.org

posté par Thibault Goutin
 
mardi 24 mars 2020
CSFS : objectif ouverture 2020 !

Le Centre de Sauvage arde de la Faune Sauvage des Pays de Savoie est en pleine construction !

Afin de financer les travaux et d’acheter le matériel et les équipements nécessaires à l’accueil de la faune sauvage en détresse, ils sont lancé une cagnotte sur Hello Asso.

Vous pouvez leur donner un coup de pouce ici

posté par Séverine Michaud
 
vendredi 20 mars 2020
Observations et confinement

Bonjour à tous,


En tant qu’association nous avons la responsabilité juridique des actions effectuées par nos activités. Dans ce cadre nous demandons donc un strict respect de la loi. Il en va aussi du comportement citoyen de tous.


Concernant les prospections : seules les activités économiques peuvent entrainer des dérogations au confinement. Donc nous ne pouvons pas couvrir les naturalistes bénévoles qui réaliseraient des inventaires. Tous les suivis, points d’écoute, etc. sont reportés.

Vous pouvez toujours saisir vos observations dans le respect du confinement... Nous vous recommandons particulièrement l'enquête "confinés mais aux aguets" depuis votre jardin, depuis votre balcons ou vos fenêtres pour transformer votre lieu de résidence en observatoire de la nature !

https://www.faune-france.org/index.php?m_id=1164&a=1920#FN1920


Nous espérons que cette situation durera le moins longtemps possible.


Courage à tous, prenez soin de vous et de vos proches,

 

L'équipe de la LPO AuRA DT Haute-Savoie

posté par Baptiste Doutau
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 805

LPO Haute-Savoie
46 route de la Fruitière 74650 Chavanod
Tél. 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Permanence les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h
Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020